jaculatoire


jaculatoire

jaculatoire [ ʒakylatwar ] adj.
• 1578; du lat. jaculari « lancer »
Relig. Oraison jaculatoire : prière courte et fervente.

jaculatoire adjectif (bas latin jaculatorius, du latin classique jaculari, lancer) Oraison jaculatoire, prière courte et ardente. ● jaculatoire (expressions) adjectif (bas latin jaculatorius, du latin classique jaculari, lancer) Oraison jaculatoire, prière courte et ardente.

JACULATOIRE, adj.
A. — Littér. [En parlant d'un mouvement intérieur] Qui se caractérise par un jaillissement ardent. L'amour est trop exclusif, trop impérieux, trop jaculatoire (BARB. D'AUREV., Mémor. 3, 1856, p. 24). La joie pascalienne (...) me paraît toujours plutôt jaculatoire que contenue : il ne m'apparaît pas ami du silence (DU BOS, Journal, 1923, p. 302).
B. — RELIG. [En parlant d'une prière] Qui exprime, de façon généralement concise, un vif élan de ferveur vers Dieu. Il faut arriver aux clochers, aux flèches de pierre pour trouver le véritable symbole des prières jaculatoires perçant les nues (HUYSMANS, Cathédr., 1898, p. 150). Tu ne prononceras qu'une seule oraison jaculatoire en te levant : « Ne me laissez pas succomber à la tentation » (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 17). V. aussi aspiration ex. 15 :
... elle avait le cœur et la pensée toujours élevés vers le Seigneur, et interrompait souvent ses bienfaisantes occupations pour lui dire à haute voix : « Ô Seigneur, je ne peux pas assez vous remercier de ce que vous me donnez l'occasion de recueillir ces pauvres gens (...) ». Et un jour comme elle faisait dans l'hôpital cette oraison jaculatoire, les pauvres crurent voir un ange qui lui apparaissait...
MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 108.
P. ext., littér., rare. Synon. enthousiaste, exalté, lyrique. Quand je rouvre aujourd'hui mes Cahiers d'André Walter, leur ton jaculatoire m'exaspère. J'affectionnais en ce temps les mots qui laissent à l'imagination pleine licence, tels qu'incertain, infini, indicible (GIDE, Si le grain, 1924, p. 522).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1604, 3 mai oraisons jaculatoires (Fr. DE SALES, Lettre à la présidente Brulary ds Fr. de Sales, Textes, éd. H. Lemaire, 1968, p. 191). Empr. au lat. chrét. jaculatorius « jeté rapidement, jaculatoire » : jaculatoriae preces av. 430 St. AUGUSTIN, Ep. 120 ds BLAISE Latin. Med. Aev. (proprement « de jet »; « qui sert à l'exercice du javelot » à basse époque). Fréq. abs. littér. : 13. Bbg. POHL (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Fr. mod. 1963, t. 31, p. 299. - QUEM. DDL t. 15.

jaculatoire [ʒakylatwaʀ] adj.
ÉTYM. 1604, François de Sales, in T. L. F.; lat. ecclés. jaculatorius, même sens, en bas lat. « qui sert à l'exercice du javelot », de jaculari « lancer le javelot », dénominatif de jaculum « javelot », de jacere « jeter ».
1 Relig. || Oraison jaculatoire : prière courte et fervente (→ 2. Efficace, cit. 3).
1 (…) c'est ce qu'on appelle (…) prières jaculatoires et dévotes élévations de l'âme à Dieu. Ce sont certaines paroles vives et affectueuses par où l'âme s'élance vers Dieu (…) Ces prières sont courtes, et ne consistent qu'en quelques mots; mais ce sont des mots pleins d'énergie, et si je l'ose dire, pleins de substance. De là vient qu'on les nomme prières jaculatoires, parce que ce sont comme des traits enflammés qui tout à coup partent de l'âme, et percent le cœur de Dieu.
Bourdaloue, Pensées, Usage des oraisons jaculatoires.
2 (1856, Barbey d'Aurevilly, in T. L. F.). Littér. Qui exprime l'élan, la ferveur, l'effusion.
2 La langue est ferme, poétique et pure, volontiers lyrique, mais sans effet jaculatoire.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 150.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jaculatoire — JACULATOIRE. adj. v. du verbe Jaculer, Qui n est point en usage. Il ne se dit qu avec ce mot, Oraison; Oraison jaculatoire, Ce qui sig. en termes de devotion, Une priere courte, frequente, & pleine de ferveur & d amour qui se fait par eslans vers …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jaculatoire — (ja ku la toi r ) adj. 1°   Terme d hydraulique. Fontaine jaculatoire, fontaine qui lance un jet d eau à une grande hauteur et par la force d une pression. 2°   Fig. Terme de dévotion. Oraison jaculatoire, prière courte qu on adresse au ciel avec …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JACULATOIRE — adj. des deux genres Il ne s emploie que dans cette locution, Oraison jaculatoire, Prière courte et fervente …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • JACULATOIRE — adj. Il ne s’emploie que dans cette locution, Oraison jaculatoire, Prière courte et fervente …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • oraison jaculatoire —    Faire l’oraison jaculatoire    Darder son aiguillon et lancer son sperme dans le con d’une femme, pendant qu’elle fait sa prière sur le dos.         Maman, vois les donc tous deux.    Avec quelle ardeur ils prient!    Regarde comme ils… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Oraison jaculatoire — ● Oraison jaculatoire prière courte et ardente …   Encyclopédie Universelle

  • oraison — [ ɔrɛzɔ̃ ] n. f. • oreison 1050; lat. oratio 1 ♦ Prière. ⇒ orémus. Oraison dominicale. Oraison jaculatoire. Dire, faire, réciter une oraison. Liturg. La messe comporte plusieurs oraisons. 2 ♦ (XVIe) Vx Discours prononcé en public. ⇒ harangue. Mod …   Encyclopédie Universelle

  • jaculation — ⇒JACULATION, subst. fém. Littér., rare. Élan d enthousiasme, de ferveur; effusion exaltée. Ils [les quatre cents invités] s exclamèrent en jaculations admiratives. (...) les journalistes invités traitèrent la pièce de chef d œuvre, l actrice de… …   Encyclopédie Universelle

  • oraison — (o rê zon) s. f. 1°   Terme de grammaire. Assemblage de mots construits suivant les règles de la grammaire. •   Pour rompre toute loi d usage et de raison Par un barbare amas de vices d oraison, MOL. Femm. sav. II, 7. •   L avantage qu il y a à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Jaculatory — Jac u*la*to*ry, a. [L. jaculatorius: cf. F. jaculatoire.] Darting or throwing out suddenly; also, suddenly thrown out; uttered in short sentences; ejaculatory; as, jaculatory prayers. Smart. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.